Parce qu'il faut faire les choses en sécurité... Partie 4

Grimper en tête


Pour continuer cette série, petits points techniques pour grimper en tête.

 

Avertissement : aucun des conseils donnés ici ne remplace un apprentissage en situation avec des grimpeurs expérimentés bénévoles formés dans les clubs ou professionnels de la montagne.

 

Grimper en tête est un objectif assez rapidement atteignable, une fois les quelques points techniques ci-dessous maitrisés.

 

Au-delà de l'appréhension d'aller au dessus du point d'ancrage, il faut avant tout savoir bien mousquetonner.

 

Astuce : entraîner vous chez vous !

Achetez (ou emprunter au club) une dégaine et un bout de corde, pour vous habituer à mousquetonner main gauche / main droite.

Plus ce geste vous sera facile, plus vous serez à l'aise en pleine falaise.

Et plus serez à l'aise techniquement, plus votre plaisir de grimper sera grand :)

Grimper en tête - Crédit Climbing Technology et Magasin Aux Pieds des Voies
Grimper en tête - Crédit Climbing Technology et Magasin Aux Pieds des Voies

Pour le mousquetonnage :

ATTENTION

 

au sens de mousquetonnage !

Crédit photos : Climbing Technology et Magasin Aux Pieds des Voies


 

Pour que votre escalade en tête se passe bien : COMMUNIQUEZ !

On ne le dira jamais assez alors j'en rajoute une couche.

 

Pour bien grimper, il faut parler, échanger, bref établir une vraie communication avec votre partenaire.  Alors faisons un point de vocabulaire.

 

  • APRES la double vérification et AVANT son départ dans la voie, le grimpeur de tête confirmera son départ en prononçant clairement "départ".
  • Pendant l'escalade, le grimpeur de tête peut :
  • Demander plus de corde : "du mou"
  • Demander à être assuré prudemment : "fais gaffe !"
  • Demander à être tenu fermement :  "sec ! "
  • Demander à être  tenu par la corde : "prends-moi !"
  • Prévenir de sa chute : "je vais voler !" ou si ça part vite "vol !"

RAPPEL : on communique aussi "haut et fort" depuis le relais de haut de falaise, on se fait confirmer, plusieurs fois si l'on entend mal., les consignes.

 

Si vous avez un doute sur votre technique pour grimper en tête,

n'hésitez pas à vous renseigner auprès d'un grimpeur

au pied des voies, dans un club, une salle ou en magasin.

 

Les grimpeurs préféreront toujours un grimpeur qui pose des questions qu'un grimpeur blessé (ou pire).

 

Bonne grimpe :)


Écrire commentaire

Commentaires : 0