Parce qu'il faut faire les choses en sécurité... Partie 1

Le Baudrier


Pour débuter cette série, ici, un zoom sur le baudrier, l’élément central de la sécurité en escalade.

 

Si au début de l'alpinisme, puis de l'escalade, la notion de baudrier ne tenait qu'en quelques sangles ou cordes raboutées et attachées autour des hanches, parfois du torse et enfin des jambes...

 

Aujourd'hui, les fabricants de matériels œuvrent et innovent pour nous assurer sécurité et confort. Encore faut-il bien nous en servir.

 

Les dessins ci-dessous expliquent clairement comment le mettre et le règler. Ajusté à votre taille et légèrement posé au dessus de vos hanches, votre baudrier doit être confortable à l'usage.

 

S'il glisse, s'il tourne, s'il remonte sous les bras, s'il vous serre... bref si vous n'êtes pas à l'aise dedans : changez !

 

N'hésitez pas à les essayer en magasin ou en club.

 

3 critères de choix :

  • le confort
  • le règlage
  • les porte-matériels

Pour info : des baudriers complets (avec épaules) sont particulièrement adaptés aux enfants : facile à mettre et à enlever, réglable pour grandir avec eux, coloré pour leur plaire. Quand un enfant est confortable et se sent en sécurité dans son baudrier, l'activité en général lui plait beaucoup plus !

Alors pourquoi bricoler / bidouiller / improviser avec le baudrier de papa ? voire de grand-papa ?

Position du baudrier - Crédit Climbing Technology et Magasin Aux Pieds des Voies
Position du baudrier - Crédit Climbing Technology et Magasin Aux Pieds des Voies

1- le confort

 

Pour votre voiture, votre lit, vos chaussures, votre axe de choix n°1 est le confort ? il en va de même pour votre baudrier. C'est lui qui vous retient à la corde, qui vous sauve la vie, qui permet de rester confortablement au soleil en pleine paroi à attendre que votre partenaire finisse sa longueur.


N'hésitez pas à comparer les épaisseurs des rembourrages (ceinture et cuisses), la largeur des sangles et la partie dorsale du baudrier qui peut être plus ou moins haute, plus ou moins anatomique.

 

Enfin, certains regarderont le poids du baudrier. Oui, c'est sans doute un vrai critère en compétition, mais, et c'est personnel, vu le poids des dégaines, je ne pense pas que l'on soit à 200gr près.

 

2 - le type de baudrier

 

Pour faire simple, 2 types de baudriers existent : les baudriers réglables et les non réglables.

 

Votre choix va dépendre de votre pratique.

 

Un baudrier réglable vous permettra de passer de l'escalade à la cascade de glace hivernale ou de passer des shorts d'été aux pantalons d'hiver.

Si vous voulez pouvoir prêter votre baudrier, il vaut mieux opter pour un baudrier réglable.

Avis perso : les baudriers non réglables sont souvent plus confortables. Et le confort, encore une fois, ça compte.

 

3 - les porte-matériels

 

Selon que vous pratiquiez sur mur ou en falaise, votre besoin de porte-matériel ne sera pas le même, puisque vous n'aurez pas le même matériel à porter avec vous.

 

Le nombre varie en général en 2 et 6, donc 4 porte-matériels paraissent suffisants pour la plupart des cas de figures.

Préférez des porte-matériels rigides plutôt que souples, ça vous simplifiera la vie, en simplifiant la prise en main des dégaines en pleine voie. 

 

Bonne pratique : toujours vérifiez le bon état du matériel, en particulier, des sangles et des boucles. 

 

Si vous avez un doute sur le serrage de votre baudrier,une couture qui semble louche,

une sangle qui vous parait fragilisée, une question sur l'usage de votre baudrier...

n'hésitez pas à vous renseigner dans une salle, un club ou en magasin.

 

Les grimpeurs préféreront toujours un grimpeur qui pose des questions qu'un grimpeur blessé (ou pire).

 

Bonne grimpe :)



Écrire commentaire

Commentaires : 0